LE BAL DE L'AFRIQUE ENCHANTEE
promotion
17 €|ref : LQDLC0738
Ajouter au panier
x

LE BAL DE L'AFRIQUE ENCHANTEE

Les mercenaires de l'ambiance

Les disques de nos amis
2016

Les mercenaires de l'ambiance :  Bisou Bass (basse),Quentin Ghomari (trompette), Christophe Cagnolari (saxophone), Ballou Canta (chant), Kandy Guira (chant), William Monkama ou JB Gbadoe (percussions), Florian de Junnemann (guitare), Philippe Monange (claviers), Michel Pinheiro (trombone, chant), Christian Templet (batterie), Abdoulaye Traore (guitare)

L’émission de radio devenue un événement et même un bal dépasse l’exercice des compilations pour interpréter et réinventer son répertoire, sous influence salsa ou même afrobeat.

Ils veulent son échec et souhaitent sa misère : le Tchadien Ahmed Saleh Rougalta alias Maitre Gazonga a connu la célébrité avec « Les Jaloux Saboteurs », aussi bien au Tchad qu’au Gabon, au Congo ou en Centrafrique, non seulement parce qu’il égrène les noms de ses capitales (N’Djamena, Libreville, Khinshasa, Bangui) mais parce que dans toute l’Afrique francophone le récit de ces péripéties d’une victime de jalousie, a fédéré tout ceux qui l’entendaient.

Les radios françaises l’ont aussi relayé, Nova en tête dès la sortie du titre en 1984, mais aussi ces dernières années l’Afrique enchantée sur France Inter. Un programme qui est devenu un événement, et même un bal avec son orchestre « Les mercenaires de l’ambiance ». Les musiciens et les animateurs Soro Solo et Vladimir Cagnolari rejouent sur scène le répertoire joué dans l’émission et transforment même certains classiques, par le son comme dans la langue… voir La mauvaise réputation : seconde peau ou nouveau souffle de la chanson de Brassens dans cette lecture en créole réunionnais inspirée par Danyel Waro (viennent ensuite se mêler au français malinké, yorouba et lingala, le tout dans un liant Salsa).

L’Afrique enchantée via ses Mercenaires de l’ambiance a tourné en France, mais aussi au Québec, à la Réunion, et publie ce disque de concert. Si l’émission n’existe plus en tant que telle, le bal résonnait encore vendredi dernier – et visiblement l’aventure continue. L’occasion était trop belle pour rappeler l’importance des radios dans les usages du français à travers le monde, et celle de la chanson, sous toutes ses formes. Si Mireille et Charles Trenet ont fait swinguer le français dès les années 30, probable que le Maghreb et les Antilles (entre autres) aient enrichi notre écoute de la langue de Molière depuis. Où il sied, bien sûr, de rouler les R… comme le fait si bien le Camerounais Donny Elwood et son « Cousin militaire ». Une des nombreuses chansons découvertes (ou redécouvertes pour certains) grâce à l’Afrique enchantée, on ne pouvait pas se quitter, puisque Michaëlle Jean était notre invitée ce matin, sans évoquer Haïti, représentée aussi dans l’Afrique Enchantée qui rappelait que des artistes comme Tabou Combo, Coupé-Cloué ont fait danser jusqu'à Abdijan, Paris et Douala… que dire aussi des Loups noirs d'Haïti et de leur Jet Biguine... décollage.

Source:http://www.franceculture.fr/emissions/la-revue-musicale/le-bal-enchante-de-l-afrique-et-de-la-francophonie

Un extrait ici : https://www.youtube.com/watch?v=VigrjN5HL0M

• • • l'album a été ajouté
• • • l'album a été ajouté